La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les personnes inspirantes ou les « vitamineuses »

À la fin du mois d'août, j'ai fait la connaissance de Chantal Tessier, qui après avoir fait un parcours de vie atypique a démarré son entreprise : Les Inspiratrices.

C’est une communauté de femmes qui ont osé changer leur vie, réaliser leurs rêves, changer leur communauté ou surmonter une épreuve, et qui souhaitent partager leur cheminement et inspirer les gens à oser réaliser leur légende personnelle.

Le Québec a eu son lot de vitamineuses : Lise Payette et Jannette Bertand sont  deux femmes inspirantes ayant participé à l'émancipation du peuple québécois.

Lise Payette a inspiré sa petite-fille Flavie Payette-Renouf qui a coréalisé avec Jean-Claude Lord un documentaire ayant pour titre Un peu plus haut, un peu plus loin.

On y apprend que Lise Payette avait sa propre inspiratrice : sa grand-maman. La femme d'expérience avait dit à la petite Lise qu'il est plus facile de vivre debout que de vivre à genoux. Lise a intégré cette leçon alors que la religion catholique exerçait un pouvoir de soumission sur la population.

C’était totalement à contre-courant pour l'époque.

Lors d’un gala des Gémeaux, une dizaine de chanteurs ont interprété la chanson Tenir debout à Claude Robinson, rendant un bel hommage au dessinateur qui se bat depuis dix-neuf ans pour faire reconnaître ses droits d'auteur. C'était un moment inspirant.

C'est bon pour l'âme de se mettre en contact avec les personnes ou les expériences inspirantes.

Juste parce que ça fait du bien...

 

Cossette, l'agence de communication qui a réalisé la campagne de General Mills, s'appuie sur le fait qu'aujourd'hui, les adolescents n'appartiennent plus à la génération Y mais à la génération Z et que, selon le magazine Maclean's, ce groupe serait « plus intelligent que les baby-boomers et beaucoup plus ambitieux que la génération Y ».

« De nos jours, les jeunes n'attendent pas d'être adultes pour faire bouger les choses; ils agissent maintenant, et ce profond désir de changement nous inspire au plus haut point », affirme Ruth-Anne Culliton, chef de marque assistante chez General Mills. « Les adolescents mis en vedette dans notre campagne ont accompli des exploits physiques exceptionnels, tout en favorisant le changement social. »

La première vidéo présente Alex Weber, quatorze ans, fondateur de Pédalez pour les puits. À l'âge de dix ans, Alex a appris que des milliers d'enfants meurent chaque jour parce qu'ils n'ont pas accès à l'eau potable. La même année, il a organisé des collectes de fonds à vélo pour financer la construction de puits d'eau potable en Afrique. Il a déjà amassé plus de 150 000 $.

Dans la deuxième vidéo, on fait la connaissance de Trinity Arsenault, quinze ans, la plus jeune personne ayant traversé le lac Ontario à la nage, sur une distance de 52 km. Sa prouesse lui a permis de récolter des fonds afin de subventionner différents sports pour les enfants. Pour Trinity, les sports ont toujours occupé une place majeure, et elle souhaite offrir à d'autres jeunes la chance d'en profiter à leur tour.

La troisième vidéo, exclusive au Québec, met en vedette la Montréalaise Anya Pogharian qui, à seulement seize ans, a inventé une machine à dialyse. Une autre preuve qu'on n'est jamais trop jeune pour faire bouger les choses. Anya est une jeune visionnaire qui a le cœur sur la main et qui rêve de devenir médecin afin d’aider les autres.

Lire ceci c'est du pur bonheur!

 

J’avance que les gens que je traite qui sont les plus malheureux sont dans l'inaction. Barricadés dans leurs peurs à s'ouvrir au monde, à vivre de nouvelles expériences, ils tournent en rond en eux au lieu de cheminer en s'inspirant de modèles.

La peur de rater, de se faire juger, ridiculiser les font figer, contracte leur corps et mine leur santé.

À ne rien faire, ils ne développent aucune confiance qui va de pair avec l'expérience. Ils deviennent tristes et en colère.

C'est toujours un pur bonheur pour moi de les voir se déplier avec un traitement réussi.

L’une d'entre elles m'a déjà dit : « tu nous défroisses les ailes! »

Une superbe amie m'a aussi dit que j'étais la personne qui l'inspirait le plus en passant à l'action afin de réaliser mes rêves.

C'est fou comme ça m'a fait plaisir.

Je vous confie donc un de mes rêves : en décembre 2016 j'aurai soixante ans. Je veux m'offrir une exposition de mes œuvres. Voici mon site www.roidexpression.com réalisé par Brigitte Dijon en échange d'une œuvre d'art qu'elle trouvait inspirante.

À suivre...